Des macles à la République (2)

Il est évident que la connaissance du passé des générations ne saurait être la source d’une approche basée sur un « ethnocentrisme » de classe ou d’origine. La connaissance des générations passées permet de comprendre ce qu’a été le vécu des proches plus âgés que l’on rencontre, ainsi que celui de leurs ascendants ayant eu une influence sur la situation de ces proches. Alors, puisque j’ai indiqué dans le post précédent que la généalogie avait mené aux Rohan, voici les premiers éléments d’ascendance qui y mènent.

Un arrière-grand-père paternel de mon père Jean-Paul Richard, Barthélemy Geffroy était un arrière petit-fils de Jacquette Rolland, issue de la famille de Guillaume Rolland de la Ville-Basse, branche des Rolland de Kermorin  (et la femme de Barthélémy Geffroy était arrière petite-fille d’une Guillemot -de Plouha-).

Descendants de Guillaume Rolland de la Ville-Basse, figurent mes ancêtres Marie Rolland du Tertre (1652-1687), Marguerite Rolland (1645-1687), Pierre Rolland (1626-1668), qui descendaient de Marguerite de Rohan (décédée en 1406, épouse de Jean de Beaumanoir, puis du connétable Olivier de Clisson).

Membres d’une famille souvent alliée aux Rolland, d’autres ancêtres descendaient aussi de Marguerite de Rohan : Jean Guillemot, Sieur de Périmorvan, Notaire à Plouha (1633-1697), fils de Jacquette Rolland. Plusieurs enfants de Jean Guillemot apparaissent comme ancêtres : Gabrielle Guillemot (1676-1762), Yves François Guillemot (1690-1738).

marguerite-de-rohan-56091_5_photo6_g-b       rolland   guillemot

Marguerite de Rohan (gisant), armes des Rolland, armes des Guillemot

Barthélémi Geffroy (arrière-grand-père de mon père) était un fils d’Elisabeth Pédron, issue de la famille Pédron, noble aux montres de Plouvara au 16ème siècle.

pedron     pre-david-plouvara-4

Armes des Pédron   et manoir historique de la famille Pédron (Plouvara)

Pour compléter sur la période plus récente, la fille de Barthélemy Geffroy, Jeanne-Marie Geffroy, se maria à mon arrière-grand-père Jean-Marie Richard, issu d’une famille de la petite bourgeoise terrienne : la famille développa une florissante affaire de négoce, et acheta le manoir de Kermenec’h, à Lézardrieux, le 22 juillet 1920. Fils et arrière-petit fils de deux anciens maires de Yvias, Jean-Marie Richard acquit ce manoir dont l’histoire est bien connue. Voici la présentation du manoir sur le site de la mairie de Lézardrieux :

« En 1346, Geoffroy Tournemine capitaine de Guingamp, battit les anglais qui venaient de piller Lannion. L’année suivante, un combat meutrier, la bataille de la Roche Derrien (1347) se termine au profit des anglais au lieu-dit Kerseaux en Pleudaniel par la mort du Chevalier Geoffroy qui va payer sa défaite par la destruction  de ses deux châteaux: Botloy et Lézardré. En 1378, Jeanne de Navarre, Duchesse de Bretagne, accorde réparations à Pierre Tournemine frère du précedent pour « les pertes faites par ses feus péres  et fréres en la démolition de  leurs châteux de Botloy et Lézardré ». C’est à cette époque  1380 que fut construit le manoir de Kermenec’h qui en somme succéda au château de Lézardré »[1]. Le manoir passa ensuite aux Arrel, famille noble issue d’un chevalier breton du Combat des Trente, famille apparaissant aussi dans la généalogie familiale. Et « Sur le manteau de la cheminée, on peut y remarquer les armes de la famille de Lézardré : ‘Fascé de 6 pièces, surmontées de 3 molettes’, alias ‘au lion de gueule armé et lampassé d’or‘ (Armorial de Bretagne, Potier de Courcy). Sur les piliers d’entrée, il y a des supports de blasons, piquetés pendant la Révolution, dont on peut deviner l’effigie d’un lion sur celui de gauche. En 1934, le vicomte de la Messelière porta sur son document, ‘Le blason de la cheminée est celui du porche en indiquant dans son inventaire numéroté : ‘manoir de Kermenec’h, place de l’église à Lézardrieux’. Les anciens du pays lui attribuent le nom de ‘Rochoise’, nom donné à ce lieu par un négociant propriétaire : M. Richard, qui exportait entre les deux guerres des pommes de terre en Angleterre. Les sacs employés étaient blasonnés à l’effigie de la famille de Lézardré. L’un des propriétaires du manoir au milieu du 16ème siècle fut Pierre Levesque qui s’opposa durant 40 ans à la famille d’Acigné de la Roche-Jagu, qui par droit de ‘Juveignerie’, redevint propriétaire de Botloy-Lézardré jusqu’en 1773. Date à laquelle le maréchal de Richelieu, héritier des Acigné le vendit à la famille Le Prestre de Chateaugiron, qui le transmit par alliance au marquis Hay du Chatelet, dernier propriétaire noble. » [2].

Jean-Marie Richard descendait aussi (probablement, en l’état actuel des connaissances) des Rohan, par l’intermédiaire d’une soeur d’Alain VIII de Rohan qui se serait mariée avec un noble anglais originaire de Hampton, « Jean du Bourne », vers 1380 ; Jean du Bourne dont descendait Aliette du Bourne (1574-1639), ancêtre de mon arrière grand-père Jean-Marie Richard.

du-bourne

Armes des Bourne

jl-kermenech-19-juillet-2016-c DSCN0185.JPG

Manoir de Kermenec’h, Lézardrieux, construit sur le site du Château de Lézardré.

photos (c) JLR

 

L’affaire familiale de Jean-Marie Richard (1863-1948), ensuite gérée par les trois fils, dont Paul mon grand-père,  fit faillite en 1936 suite à la crise de 1929, au contexte international et maritime, et à des erreurs de gestion.

 

[1] http://www.mairie-lezardrieux.fr/histoire.html

[2]  http://sallevirtuelle.cotesdarmor.fr/asp/inventaire/lezardrieux/Geoviewer/Data/html/IA22013970.html . Les d’Acigné-Grandbois s’éteignent donc vers 1773, avec le décès de Jeanne-Marie D’Acigné née en 1720, et les Vignerot du Plessis (Emmanuel-armand, gouverneur de Bretagne) héritent des biens des Acigné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s